Je sais qu'elle est à l'intérieur. enfermée dans une de ces falaises d'acier rouillé. A fond de cale. Dans la nuit du quai, j'attends, les yeux rivés sur ce grand rien si plein, si lourd, si sombre. Les rats courent peut-être autour d'elle. Elle est bien capable de jouer avec eux, les rats ! Tout comme elle peut danser dans le vent de ma misère : solitudes, vicissitudes, incertitudes

William Radet, écrivain